The Fighter

 

 Sortie en salles le 9 mars 2011

 

 Réalisé par : David O. Russell

 Avec : Mark Wahlberg, Christian Bale, Amy Adams...

 Film américain

 Genre : Saignant ou à poing ?

 Durée : 1h53

 

Synopsis : 

Micky Ward est un jeune boxeur dont la carrière stagne. Il va rencontrer Charlene, une femme au caractère bien trempé, qui va l'aider à s'affranchir de l'influence négative de sa mère, qui gère maladroitement sa carrière, et de ses sœurs envahissantes. Son demi-frère Dicky Eklund, lui, a connu la gloire sur le ring, il y a bien longtemps. C’était avant qu’il ne sombre dans la drogue, avant son séjour en prison.
Entre le sportif en quête d’un second souffle et l’ex-toxico, il y a longtemps que le courant ne passe plus. Trop de non-dits, d’échecs et de souffrances. Pourtant, parfois, les hommes changent, et Micky et Dicky vont peut-être avoir ensemble, la chance de réussir ce qu’ils ont raté chacun de leur côté…

                                               Lien Bande-annonce

        photo_The_Fighter_2010_17

The Fighter revient de loin, entre les changements de réalisateur (Darren Aronosky à l'origine) et d'acteurs (Brad Pitt entre autres), le biopic sur le come-back de Micky Ward en a vu de toutes les couleurs. Mais c'était sans compter sur la détermination de Mark Wahlberg qui est particulièrement touché par le scénario puisqu'il y trouve des similitudes avec sa propre vie : enfance dans une ville industrielle défavorisée du Massachusetts, famille nombreuse, difficultés dans l'ascension professionelle... L'acteur suit un entraînement de 3 ans pour se mettre dans la peau du boxeur avant même l'accord des studios pour débuter le tournage ... et renonce même à toucher un salaire pour que le film voir le jour ! C'est ce qu'on appelle un acteur qui va au bout de ses ambitions...

Disons le tout de suite, The Fighter n'est pas un film centré sur la boxe. L'intelligence du film tient dans le fait d'être riche dans sa thématique, dans sa vision d'une famille borderline, le tout ayant pour cadre une ville américaine pauvre au début des années 90. Sans jamais se détourner de la boxe qui reste le fil directeur, David O. Russell peint le quotidien chaotique de Micky Ward et de sa famille trop envahissante, avec une réalisation quasi-documentaire qui retranscrit à merveille la pauvreté et la crasse de Lowell. D'ailleurs les combats de boxe sont présentés comme de véritables retransmissions TV de la chaîne HBO, ce qui souligne encore cette envie de réalisme. Entre Micky Ward qui essaye de remonter la pente vers le championnat de boxe, son frère qui lutte contre son addiction au crack, ou bien la love story entre Ward et Charlene Fleming, tout le film transpire l'authenticité.                                                                                                                                  

         the_fighter04

Christian Bale confirme qu'il est l'un des acteurs les plus importants de sa génération, en incarnant un junkie extravagant et criminel, tandis que Mark Walhberg livre un jeu humble et renversant. Magnifié par des morceaux de rock old-school (au hasard, Led Zeppelin et Aerosmith), The Fighter parvient à nous mettre K.O. par des images très crues de cette famille white trash, mais aussi par sa force émotionnelle et des dialogues justes. Reste quelques petites tâches dans ce classique en puissance, la bande-son de Michael Brook est un poil trop discrète pour marquer les esprits, et la multiplicité des points de vue (combats TV, reportage sur Eklund, caméra normal...) est parfois mal gérée. Plus qu'un film sur la boxe, The Fighter est un magnifique drame sur la lutte contre l'adversité.

 

Note : chaise_cinema_g_11132chaise_cinema_g_11132chaise_cinema_g_11132chaise_cinema_g_11132chaise_cinema_g_111323