affiche_black_swan_10362406zkkwwBlack Swan

 

Sortie en salles le 9 février 2011

 

Réalisé par : Darren Aronofsky

Avec : Natalie Portman, Mila Kunis, Vincent Cassel, Winona Ryder...

Film américain

Genre : Ballet fatal !

Durée : 1h43

 

Synopsis : 

Rivalités dans la troupe du New York City Ballet. Nina est prête à tout pour obtenir le rôle principal du Lac des cygnes que dirige l’ambigu Thomas. Mais elle se trouve bientôt confrontée à la belle et sensuelle nouvelle recrue, Lily...

                                                     Lien Bande-annonce

               Black_Swan__12_1

L'attente a été très longue avant de voir débarquer Black Swan en France, alors que les nominations et les récompenses pleuvent sur le film depuis un certain temps. Difficile en effet de ne pas attendre de pied ferme le dernier long-métrage de Darren Aronofsky, qui nous a prouvé en seulement 4 films l'immense talent et le degré de perfection visuelle dont il est capable (Pi, Requiem for a Dream, The Fountain, The Wrestler, du très lourd quoi...)

Black Swan s'inscrit d'ailleurs dans la continuité directe de The Wrestler de l'aveu même de son auteur qui considère l'ensemble comme un dyptique. Et l'on se rend compte très vite que Black Swan est en fait le pendant féminin du film pré-cité, car l'approche technique est assez similaire : grain de l'image type "cinéma-vérité", usage de la caméra portée et des plans rapprochés, personnages souvent filmés de dos... Les thèmes de prédilection du réalisateur sont aussi présents, l'automutilation de son corps pour atteindre un but artistique, la dualité, l'obsession menant à la folie... L'univers du ballet est retranscrit d'une façon jamais vue au cinéma, le point de vue adopté étant toujours en plein coeur de la scène et jamais celui du plublic, créant ainsi une impression de dynamisme constant même pendant le plus banal des dialogues. Dès la première minute du film, on comprend que le spectacle ne sera pas glamour ou retenu. Car Black Swan est avant tout un voyage fantasmagorique dans la psyché de la danseuse Nina, interpretée par Natalie Portman qui livre là rien de moins que LE rôle de sa carrière. Elle incarne à la perfection cette jeune danseuse dont la mutilation corporelle n'a d'égale que l'obstination qu'elle porte au rôle de la Reine des Cygnes. Ressemblant de manière troublante à elle, Mila Kunis représente son exact opposé : sensuelle, mystérieuse et sûr d'elle, faisant ainsi s'aventurer le film dans un enchaînement de folie sensorielle imprévisible. 

               Black_Swan__31_ 

Aronofsky démontre une nouvelle fois qu'il est un véritable chirurgien de l'image, en multipliant les travellings circulaires de toute beauté, les jeux de lumières et de miroirs, ou encore en parsemant le film de scènes fantastiques visuellement époustouflantes. Au passage les 20 dernières minutes sont tout simplement l'une des expériences les plus ultimes et démentes jamais imprimées sur pellicules. Son travail tout entier trahit les nombreuses influences qu'il a assimilé, de Polanski à Dario Argento en passant par Legend, mais Black Swan sait nous le faire oublier grâce à la portée dramatique du scénario et la qualité plastique indéniable. Vincent Cassel est, comme à son habitude, d'une classe implacable et n'a rien a envier à côté du casting international. 

Enfin le film ne serait rien sans l'une des composantes de base de son récit, la musique du ballet de Tchaïkowski, archi revue et corrigée depuis plus d'un siècle. Ici c'est le compositeur attitré d'Aronofsky, Clint Mansell, qui se charge de retranscrire le Lac des Cygnes, et il faut admettre qu'il le fait plutôt bien. En restant fidèle à l'oginal, le score de Mansell fait ressortir la dimension dramatique encore plus loin. 

            Black_Swan__25_

Black Swan est un chef-d'oeuvre définitif qui pousse les lois de la réalisation visuelle et l'exploration de la folie dans ses derniers retranchements. Bouleversant,  sublime et sexuel : Aronofsky au sommet de son Art !

Note : etoile_jauneetoile_jauneetoile_jauneetoile_jauneetoile_jaune